République Tunisienne | Ministère de l’Industrie et des PME

API Veille


      Une plateforme technologique pour la valorisation énergétique de la biomasse à Albi

      L’École des Mines d’Albi vient d’inaugurer à Albi une nouvelle plateforme technologique dédiée à la valorisation énergétique de la biomasse. Un outil unique en France pour accélérer la validation de nouveaux procédés de production de bioénergies à une échelle préindustrielle. Plusieurs projets sont déjà à l’étude.

      L’École des Mines d’Albi vient d’inaugurer dans le Tarn, au cœur du parc technopolitain Albi-Innoprod, à quelques centaines de mètres de son campus albigeois, une nouvelle plateforme technologique dédiée à la valorisation énergétique de la biomasse. « Et de trois ! », se félicite Alain Schmitt, le directeur de l’Ecole des Mines d’Albi. Après Gala, dédiée à la galénique avancée, puis Mimausa, spécialisée dans les matériaux et les procédés pour l’aéronautique, Valthera (pour Valorisation thermique des résidus de transformation des agro-ressources) est en effet la troisième grande plateforme de recherche technologique dont se dote l’école d’ingénieurs pour soutenir sa stratégie de recherche scientifique et technique en partenariat avec les industriels. Car ces trois grandes plateformes sont prioritairement orientées vers la valorisation industrielle des travaux de recherche de l’Ecole des Mines et de ses partenaires.

      Pollutec : ces start-up qui lancent leur « Box » à l'assaut des déchets

      L’innovation verte sera connectée, intelligente, modulaire, ou ne sera pas. Côté procédés, l’heure est à l’essor des "box", ces équipements faiblement encombrants, modulaires et automatisés qui peuvent s’installer partout où il y en a besoin. Ce type de solutions trouve un terrain fertile dans le secteur du traitement des déchets. Focus sur trois start-up présentes au salon Pollutec 2016 à Lyon : Cleef System, MiniGreenPower et Waga Energy.

      L’édition 2016 du Salon Pollutec, qui a rassemblé à Lyon les principaux acteurs au service de l'environnement, voit fleurir le concept de « box », ces équipements faiblement encombrants, modulaires et facilement installables

      Les start-up ne pourront pas remplacer les géants du secteur du traitement des déchets tels que Suez ou Véolia sur des grosses installations de traitement centralisées. Mais là où subsistent des améliorations à apporter, elles s’appuient sur des ruptures technologiques brevetées pour apporter leur solution sur mesure au problème.

      Algérie: signature d'un accord de coopération entre la Sonatrach et le Turc Botas

      la Sonatrach et Botas, la société d’Etat turque en charge du transport des hydrocarbures ont signé un accord de coopération pour le renforcement à moyen et long termes de leurs relations.

      L’accord vise aussi à développer les positions des deux sociétés dans les marchés régionaux et prévoit également l'exploration d'opportunités de partenariat dans des domaines d'intérêts communs dans la chaîne des hydrocarbures, aussi bien en Algérie qu'en Turquie et dans d'autres régions, indique l’agence de presse algérienne APS.

      « Sonatrach et Botas confirment leur volonté de renforcer et de développer leurs relations historiques et d'élargir leur coopération à de nouveaux axes pour le plus grand intérêt des deux compagnies », a affirmé Amine Mazouzi, le PDG de Sonatrach qui a signé le document pour la partie algérienne. C’est Burhan Ozcan, le PDG de Botas, qui a signé pour la partie turque.

      L’Algérie et la Turquie sont engagées, depuis plus de 25 années, dans un contrat de vente et d'achat de GNL signé en 1988, rappelle notre source.

      En octobre dernier, la Sonatrach avait annoncé qu’elle comptait capitaliser sur le boom de la demande énergétique en Turquie. Cela se fera par un accroissement conséquent de la production de pétrole et de gaz avant 2020, selon les autorités.

      Comment les enzymes peuvent rendre les procédés industriels plus verts

      ALCIMED, société de conseil en innovation et développement de nouveaux marchés, se penche sur l’adaptation des industriels aux procédés verts enzymatiques.

      Comment réduire les externalités négatives des procédés de production sur l’environnement ? Parmi les réponses figure l’utilisation des enzymes, comme alternatives douces à certaines étapes des procédés industriels.

      Depuis l’Antiquité, l’utilisation des enzymes a été faite sans base scientifique, par l’usage d’extraits végétaux et animaux, ou de microorganismes tels que les levures et champignons. La fabrication de fromages grâce à l’ajout d’un mélange d'enzymes naturelles issu d’estomac de veau appelé présure en est un bon exemple.

      Maroc : Pala et Kasbah concluent un accord pour faire avancer le projet d’étain d’Achmmach

      Kasbah Resources a conclu un accord avec l’investisseur minier Pala Investments, selon lequel ce dernier lèvera des fonds qui seront utilisés pour faire avancer le projet d’étain Achmmach, au Maroc. La compagnie a déclaré que les fonds serviront à faire progresser le projet vers la phase d’exploitation prévue pour l’année prochaine.

      Selon les termes de l’accord, Pala Investments achètera 138 millions d’actions de Kasbah Resources, au prix unitaire de 0,027 $ soit 3,7 millions $. Cet investissement confèrera à l’investisseur minier une participation de 19,9% dans la société.

      Des fibres de carbone remplacent l'acier dans le béton armé

      Un béton armé dans lequel un treillis en fibres de carbone remplace l’armature d’acier, traditionnellement utilisée, a été mis au point dans le cadre du projet C3 (carbon concrete composite). Le dispositif a reçu le Prix allemand de l’avenir le 30 novembre 2016, relaie le Portail pour la Science de l’Ambassade de France en Allemagne.

      Des fibres de carbone remplacent l'acier dans le béton armé

      Un béton armé dans lequel un treillis en fibres de carbone remplace l’armature d’acier, traditionnellement utilisée, a été mis au point dans le cadre du projet C3 (carbon concrete composite). Le dispositif a reçu le Prix allemand de l’avenir le 30 novembre 2016, relaie le Portail pour la Science de l’Ambassade de France en Allemagne.

      Système de reconnaissance de pas et procédé associé, et support d’informations dans lequel est enregistré un programme de traitement dudit procédé

      Brevet Monde WO 2016-175501, demandé le 21 avril 2016, publié le 3 novembre 2016 (25 p., en coréen)
      Par D.G. Ryu, S.W. Woo (Mwstory Co., Ltd, Corée)

      La présente invention porte sur un système de reconnaissance de pas, un procédé de reconnaissance de pas associé, et un support d’informations dans lequel est enregistré un programme de traitement du procédé. Le système de reconnaissance de pas détermine des informations de pas d’un utilisateur, au moyen d’un capteur d’accélération d’un ordiphone et d’un capteur de pression d’une semelle première intelligente. Selon la présente invention, le système de reconnaissance de pas peut collecter, traiter, comparer, et analyser des données de capteur d’accélération de l’ordiphone et des données de pas de la semelle première intelligente en temps réel, afin de déterminer si la reconnaissance de pas de l’utilisateur est précise et fiable ou non, et acquérir et présenter les informations de reconnaissance de pas déterminées.

      Système de manipulation de matériau pour le traitement automatisé de pièces de chaussures

      Brevet Monde WO 2016-172546, demandé le 22 avril 2016, publié le 27 octobre 2016 (29 p., en anglais)
      Par D. Jurkovic, K.H. Lee, Y.H. Liu (Nike Innovate C.V., États-Unis)

      L'invention concerne la fabrication d'une chaussure ou d'une partie de chaussure, améliorée par l'exécution automatisée de divers procédés de fabrication de chaussures. Un système de manipulation de matériau approprié pour une utilisation dans un procédé de fabrication de chaussures automatisé présente un rail de guidage et des premier et second éléments de retenue mobiles, chacun des éléments de retenue ayant des éléments de préhension pour venir en prise avec une partie ou une pile partielle pendant le processus de fabrication.

      Chaussure vulcanisée pouvant changer de couleur

      Brevet Monde WO 2016-155099, demandé le 25 mai 2015, publié le 6 octobre 2016 (9 p., en chinois)
      Par J. So (Lianyungang Sunhwa Footwear Co., Ltd, Chine)

      Cette invention concerne une chaussure vulcanisée pouvant changer de couleur, caractérisée en ce que : une couche pouvant changer de couleur est placée sur l'empeigne. Cette couche est photo-sensible et/ou thermosensible. La chaussure vulcanisée pouvant changer de couleur peut présenter différentes couleurs en fonction du changement de lumière et/ou de température.
    Page: 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 |